A

Avaloir :L’avaloir (ou chambre à fumée) est une hotte venant coiffer le foyer d’une cheminée de chauffage au bois à foyer ouvert, et permettant de diriger les fumées vers le conduit de fumées.

B

Béton cellulaire :Béton dans lequel sont emprisonnées des « bulles » d'air -d'où sa structure alvéolaire, son apparence poreuse et son nom de « cellulaire ». Cet air sec immobile fait du béton cellulaire un excellent isolant. C'est un matériau qui résiste très bien à la chaleur. Il est plus léger et plus facile à modeler que le béton normal.
Bio éthanol :Combustible pour cheminées du même nom, obtenu à partir de la distillation de betteraves ou de céréales. C'est un produit dérivé de l'agriculture d'où le suffixe « bio » ou « éco » qui lui est apposé.

C

Chemisage :Opération réalisée par des professionnels consistant à placer un tube métallique à l'intérieur du conduit et le relier au foyer. Le chemisage vise à protéger le conduit, sécuriser l'installation et améliorer le tirage de la cheminée. Il est fortement conseillé si vous êtes équipé d'insert ou de cheminée à foyer fermé. On parle plutôt de tubage et parfois de gainage.
Conduit d'évacuation :Partie supérieure de l'édifice de la cheminée chargée d'évacuer les gaz de combustion du foyer vers l'extérieur et d'amener une quantité d'air « neuf » de l'extérieur jusqu'au foyer. Ses dimensions et son architecture déterminent le tirage de la cheminée et par conséquent son rendement.
Convection :C’est le mouvement ascensionnel de l'air résultant d'une augmentation de sa température. Un poêle fonctionnant par système de convection permet de réchauffer un volume d’air important, de manière homogène.

Corde de bois :C’est la mesure du bois. 3 stères de bois équivalent à 1 corde (1 stère = 1m3 environ en encombrement).

D


E

Energies renouvelables :On désigne par énergies renouvelables l’ensemble des techniques de production d’énergie dont la mise en oeuvre n’entraîne pas l’extinction de la ressource initiale et est renouvelable en permanence à l’échelle humain.

F

Feu continu :Le « feu continu » est une manière de faire du feu qui est DANGEREUSE et NOCIVE. Cette notion de « feu continu » a d’ailleurs été supprimée du vocable des âtriers dans les années 2000.Cela consistait à obtenir une combustion ralentie en fermant (ou en diminuant trop) les arrivées d’air : la combustion étant très incomplète, cela encrasse de goudron le conduit de fumées d’où une augmentation des risques d’incendie et d’intoxication par le monoxyde de carbonne.
Flamme verte :Certification de qualité portant sur le matériel des appareils à bois. Créé en concertation entre l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et les fabricants de matériel, ce label est attribué aux appareils peu polluants et dont le rendement est supérieur à 70%. Acheter un appareil certifié Flamme Verte est l'assurance de bénéficier automatiquement du crédit d'impôt portant sur les appareils de chauffage à bois (25% ou 40% sur l'achat du matériel).
Foyer fermé :Foyer de cheminée qui couvre le feu. C'est un procédé relativement récent qui vise à augmenter le rendement des cheminées et les muer en véritables appareils de chauffage. Un foyer fermé s'apparente à une chambre de combustion close avec une façade vitrée : elle laisse ainsi voir le feu de cheminée. Un foyer fermé impose de construire de toutes pièces une cheminée adaptée à l'emplacement prévu, il ne peut se greffer à une cheminée existante.
Foyer ouvert :Foyer de cheminée qui laisse leu feu « à l'air libre » sans le recouvrir. C'est le foyer des cheminées traditionnelles : il s'oppose au foyer fermé qui lui couvre le feu et évite les déperditions de chaleur.

G

Gainage :Opération réalisée par des professionnels consistant à placer un tube métallique à l'intérieur du conduit et le relier au foyer. Le gainage vise à protéger le conduit, sécuriser l'installation et améliorer le tirage de la cheminée. Il est fortement conseillé si vous êtes équipé d'insert ou de cheminée à foyer fermé. On parle plutôt de tubage et parfois de chemisage.
Granulés :Bois aggloméré, reconstitué à partir de déchets de scierie, présenté sous forme de petits cylindres de 2 cm de long – comme des granulés. Ils ont l'avantage d'être du bois très sec (taux d'humidité inférieur à 20%) et d'être plus faciles à manipuler et à doser que des bûches par exemple. Les granulés soit sont livrés en camion citerne et sont stockés dans un silo soit s'achètent en sac de 15 kg. Ils alimentent des poêles à granulés ou des chaudières à granulés. On les appelle aussi parfois pellets.

H

Habillage :Revêtement supplémentaire non structurel qui entoure le conduit de fumée pour lui offrir une protection contre les transferts de chaleur et les intempéries ou pour le décorer.
Hotte :Habillage décoratif destiné à masquer l'avaloir et le départ du conduit.

I

Insert :Appareil cubique qui « s'insère » dans un foyer de cheminée, abrite le feu de bois et augmente considérablement le rendement de la cheminée . C'est une chambre de combustion totalement fermée qui est raccordée au conduit d'évacuation. La façade vitrée permet de voir le feu de bois et conserve l'agrément visuel de la cheminée. Ce procédé relativement récent transforme une cheminée décorative en véritable appareil de chauffage, capable à lui seul de chauffer une ou plusieurs pièces.

J

Jambage :Les jambages d'une cheminée sont les côtés verticaux qui délimitent la largeur de la cheminée. Ils supportent la structure supérieure d'une cheminée.

K


L

Linteau :Pièce horizontale, posée sur les jambages ou montants, formant la partie supérieure de la baie d’une cheminée et supportant la tablette. Le linteau peut être en bois, en pierre ou, plus rarement, en métal.

 

M

Monoxyde de carbone :Gaz dégagé lors de la combustion. Inodore, incolore ... et très nocif. Chaque année, des personnes décèdent suite à des intoxications au monoxyde de carbone. Une mauvaise aération des pièces ou un conduit d'évacuation défectueux peuvent en être l'origine. Pour plus de sécurité, il est possible d'installer à proximité de la chaudière, du poêle ou de la cheminée des détecteurs de monoxyde de carbone qui sonnent l'alarme lorsque le taux de monoxyde de carbone dans l'air ambiant dépasse le seuil autorisé.

N


O


P

Pellets :Terme de la langue anglaise équivalent aux « granulés de bois ». Bois aggloméré, reconstitué à partir de déchets de scierie, présenté sous forme de petits cylindres de 2 cm de long. Ils ont l'avantage d'être du bois très sec (taux d'humidité inférieur à 20%) et d'être plus faciles à manipuler et à doser que des bûches par exemple. Les pellets soit sont livrés en camion citerne et sont stockés dans un silo soit s'achètent en sac de 15 kg. Ils alimentent des poêles à pellets ou des chaudières à pellets.
Poêle à bois :Avec portes et indépendant. Equipé d'un fond ou d'une grille (à secouer) à portes. Destiné uniquement au chauffage au bois. 

Q

Qualibois :Certification de qualité concernant les installateurs d'appareils à bois. Un installateur agréé Qualibois doit adhérer à la charte, accepte d'être audité tous les 3 ans maximum et doit installer au moins 3 chaudières à bois durant cette période de 3 ans.

R

Ramonage :Opération consistant à nettoyer le conduit d'évacuation. Cette opération est réalisée par des professionnels. Elle est obligatoire et doit être répétée au moins une fois par an. Elle vise à sécuriser l'installation et à rendre à la cheminée son rendement d'origine.lon le style architectural de la région.
Régulation :Système permettant le contrôle du système chauffage dont le but est :- Réaliser des économies d'énergies.- Apporter le confort souhaité dans l'habitation.
Rendement :Notion permettant d’évaluer l’efficacité d’un appareil de chauffage au bois : le rendement énergétique est le rapport entre la quantité d’énergie restituée et la quantité d’énergie consommée.Avoir un rendement de 80% signifie que 80% d’une bûche de bois partent en chaleur effective. Les 20% représentent ce qui part avec la fumée.

S

Souche de cheminée :La souche de cheminée également appelée sortie de toit est la partie extérieure du conduit de cheminée, visible sur le toit.Très importante pour l’efficacité du tirage, un chapeau ou mitron la protège des intempéries et favorise l’évacuation des fumées.

T

Tirage :Capacité du conduit à renouveler l'air en évacuant les gaz issus de la combustion et en apportant en quantité suffisante de l'air extérieur neuf.
Au sens technique du terme, le tirage désigne la dépression créée par les mouvements d'air ascendants à l'intérieur du conduit : le principe physique veut que l'air chaud du foyer, moins dense et plus léger que l'air froid extérieur s'élève et crée ensuite une aspiration.
L'architecture du conduit détermine la qualité du tirage.
Un bon tirage est primordial pour des raisons de performance et de sécurité.
Tubage :Opération réalisée par des professionnels consistant à placer un tube métallique à l'intérieur du conduit et le relier au foyer. Le tubage vise à protéger le conduit, sécuriser l'installation et améliorer le tirage de la cheminée. Il est fortement conseillé si vous êtes équipé d'insert ou de cheminée à foyer fermé. On parle parfois de chemisage ou encore de gainage.

U


V

Volet :En métal , il assure l’ouverture ou la fermeture du conduit de fumées.

W


X


Y


Z

 

 

Préparez votre projet

Vous n'êtes pas encore décidé et vous cherchez des conseils avant de vous lancer ?

Consulter notre guide conseil

Actualites

Sur certains poêles et inserts d'exposition, les conditions "soldes" montent jusqu'à -50%. Ne ratez pas…
Le 29/06/2017
Nous vous invitons à découvrir plus de 50 magnifiques poêles et inserts sur lesquelles nous…
Le 29/06/2017
Remplacez votre ancien foyer/insert, toutes marques confondues, par un nouveau INFIRE CLASSIC ou GREEN et…
Le 19/05/2017
Une action exceptionnelle pour l'entretien de votre appareil de chauffe Les cheminées liegeois vous offrent…
Le 19/04/2017

Voir toutes les actualités